Hello la compagnie! Qui dit fin d’année dit récapitulatif des sorties marquantes côté musique. 2017 ne sera clairement pas une année pivot. Cependant, elle symbolise le retour plus ou moins réussi de plusieurs artistes que j’adore. A travers mon travail au sein d’un label de musique, j’ai également pu découvrir des groupes qui ont changé ma vision de cet art si particulier. 2018 pointe déjà le bout de son nez et annonce du très lourd. Mais pour le moment, voici 15 albums que vous n’avez peut-être pas écouté et qui pourtant, méritent toute votre attention. Je tiens à préciser qu’il fut impossible d’écouter tous les albums/EPs sortis en 2017. N’hésitez pas à partager vos coups de coeur, ça me fera super plaisir. Branchez vos écouteurs/votre casque et savourez.

Chelsea Wolfe – Hiss Spun

Déjà mentionnée dans mon article sur ces femmes qui m’inspirent, Chelsea Wolfe a délivré un des projets les plus aboutis de sa carrière nommé Hiss Spun. Du dérangeant Spun au caverneux Strain, en passant par le cataclysmique Static Hum, ce cinquième album emporte dans son univers lugubre. Un mélange envoutant de doom, métal, musique industriel. Inspirée par Sylvia Plath ou encore Kurt Cobain, Chelsea Wolfe peaufine et améliore son art avec brio.

Ty Segall – Ty Segall

Alors que son dixième albumFreedom’s Goblin, sort le 26 janvier prochain, il fallait absolument que je vous parle du dernier sorti en 2017. Un album par an en moyenne, le mec ne chôme pas. Ty Segall complie en une demi-heure un condensé garage rock vivace et terriblement efficace. Principalement inspiré par les Beatles et Syd Barrett, ce second album éponyme exprime une palette de rythmes et accords distordants.

 

Queens of The Stone Age – Villains

Oui, Josh Homme est un con qui n’aurait jamais dû frapper Chelsea Lauren. Je suis terriblement déçue de ce comportement insipide. Et oui, Villains est l’un des albums que j’ai le plus écouté en 2017. Ils continueront de m’impressionner par leur audace et leur faculté de sans cesse se renouveler. Et pour cause, Villains est produit par Monsieur Mark Ronson. Et pourtant, souvenez-vous. Lorsque le single The Evil Has Landed était sorti, je n’avais pas été convaincu. Et pour-tant. Villains est groovy, sexy, à l’image parfaite de Queens of The Stone Age. Josh s’il te plait, arrête d’être aussi irrespectueux, merci.

Alice Glass – Alice Glass EP

Produit et co-écrit avec Jupiter Keyes, guitariste du groupe de rock expérimental HEALTH, l’EP d’Alice Glass, ex membre de Crystal Castles, est décrit par l’artiste comme étant une oeuvre dévorée par un serpent. Ce reptile symbolise sûrement le harcèlement et la relation toxique subie pendant ces longues années. Elle s’enroule autour du cou, l’empêche de respirer, tel un cobra ingérant subtilement sa proie. Je vous avais déjà parlé de cet EP surprise dans un article, n’hésitez pas à le lire.

The Nova Twins – Mood Swings EP

Vous le savez peut-être mais je suis le duo Nova Twins depuis leur apparition dans l’émission l’Album de la Semaine sur Canal+. Elles enregistraient leur set le même jour qu’H09909, groupe que je vous encourage vivement à découvrir. La sortie de leur nouvel EP Mood Swings  n’a fait que confirmer l’amour et le respect que j’ai pour ces deux femmes au tempérament de feu. Elles ont accompagné Prophets of Rage lors de leur tournée et ont su représenter leur basse intense et leur énergie débordante. Composé de quatre titres inédits, Mood Swings est un de mes EP préférés sortis en 2017.

Steven Wilson – To The Bone

J’a eu la chance et l’honneur de participer au succès de To The Bone, je me devais de vous en parler. Steven Wilson est un artiste aux multiples facettes. Quitte à décevoir, il n’écoute que ses envies et les réalisent. C’est l’une de mes principales inspirations, sachez-le. To The Bone est un album que j’ai appris à apprivoiser. Divers, qualitatif, le roi du rock progressif moderne (il hait ce terme mais c’est pas grave) étonne une nouvelle fois. To The Bone, The Same Asylum As Before, Song Of I avec la chanteuse Sophie Hunter … To The Bone est différent, et c’est pour cela qu’on l’apprécie. J’ai hâte de le voir en concert et au festival Hellfest édition 2018. Je vous laisse avec le clip de Song of I, un de mes favoris de cette année.

Tyler Bryant & The Shakedown – TB&TS

Il y a des albums que tu reçois au boulot et qui n’attirent pas ton attention. Et puis il suffit que tu vois le groupe en première partie de Guns ‘N Roses pour que ton oreille devienne plus empressée. Ce fut le cas de l’album de Tyler Bryant & The Shakedown. Ce groupe provenant de Nashville nous offre son rock de roots mais bien plus sophistiqué. Je l’écoute en boucle depuis plusieurs mois maintenant. Cette formation a vraiment quelque chose d’innovant à montrer. C’est simple: j’adore absolument tous les morceaux. TOUS. Et c’est un phénomène rare de nos jours. Un conseil: ne passez pas à côté de ce talent.

Frankie Rose – Cage Tropical

La new-wave signée Frankie Rose est délicate et inspirée. La new-yorkaise, qui respire années 80, et The Cure,  a sorti son nouvel album indie Cage Tropical en août dernier et c’est une véritable petite merveille. L’artiste utilise des rythmiques prononcées, des synthés cristallins pour exprimer sa déprime ultime. On se laisse embarquer dans son univers presque lunaire, à la limite du monde tangible. Un album à ne pas manquer, surtout si vous aimez le style shoegaze. Mon morceau préféré est Game To Play, que je trouve hyper innovant.

 

King Gizzard & The Lizard Wizard – Flying Microtonal Banana

On parlait de Ty Segall qui sort environ un album par an. King Gizzard & The Lizard Wizard en ont sorti cinq en 2017, dans le plus grand des calmes. Je vous parle ici de Flying Microtonal Banana parce qu’il fait partie de mes préférés mais n’hésitez pas à écouter les quatre autres. Ce groupe australien de rock psychédélique propose ici des sonorités que vous n’entendrez pas ailleurs. Les guitares ont même été modifiées pour la conception de cet album puisque des frètes ont été ajoutées (d’où le terme Microtonal dans le titre), permettant aux musiciens de doubler le nombre total de notes possibles. Truc de ouf. Flying Microtonal Banana est un projet expérimental (le premier sur les cinq sortis) qui sensibilise par sa créativité.

Tigercub – Evolve Or Die

Le premier EP de Tigercub Evolve or Die est sorti le 29 Septembre dernier. Ce trio originaire de Brighton, nous délivre un morceau élégant marqué par des influences grunge 90’s: It’s Only Love. Poétique et rêveur, ce titre se démarque par son atmosphère parnassienne, sa sensualité éthérée. L’EP est de qualité, à l’image du premier single The Divided State of Us. Véritable hymne écru et distordant aux sonorités similaires aux The Horrors ou encore Savages, les trois J (Jamie au chant et à la guitare, James à la batterie et Jimi à la basse rencontrés en 2010) ont également sorti un clip inspiré d’une scène du long-métrage THX 118 de George Lucas sorti en 1971 se déroulant au sein d’une prison. Leurs principales sources d’inspiration? Nirvana, Sonic Youth, Weezer, John Lennon ou encore PJ Harvey. Le groupe fera de petits heureux à Londres, avec une date à la Scala. Et en parlant de The Horrors

 

The Horrors – V

J’ai également eu la chance de bosser pour la mise en vente du cinquième album de The Horrors, V. Débutant par l’excellent Hologram, le projet leadé par Farid Badwan se décante de manière limpide et logique. Dix morceaux énigmatiques, dans la lignée de Luminous sorti en 2014. Mes morceaux préférés? Hologram, Press Enter To Exit, Machine, Point of No Reply, Weighed Down, Gathering, World Below … franchement, j’ai du mal à choisir. V, une pépite à consommer sans modération.

 

Zola Jesus – Okovi

Dans la parfaite lignée de Banks, Björk ou encore Chelsea Wolfe, la chanteuse Zola Jesus (Nika Roza Danilova) a concocté un album accompli. Sombre, dystopique et réaliste, Okovi a été enregistré dans une forêt du Wisconsin, alors que Zola souffrait de dépression sévère. En résulte cette atmosphère pesante qui plane tout au long de l’écoute. J’ai naturellement été envoûtée par cet univers et ses paroles. Mon morceau préféré est Exhumed, que je trouve classe, somptueux. Okovi est un album macabre, aux réflexions plurielles.

Nothing But Thieves – Broken Machine

Il serait mensonger de dire que je n’ai pas écouté Broken Machine jusqu’à la moelle. Je vous avais d’ailleurs écrit une chronique à son sujet. Suite à des accusations d’aggressions sexuelles, Nothing But Thieves a dû renoncer à plusieurs dates de concert. Ne souhaitant pas m’attarder sur le sujet, je vais faire appel à votre libre arbitre. Si vous avez pour habitude de séparer l’humain de l’artiste, alors je vous encourage fortement à écouter Broken Machine. Si non, passez votre chemin. Je choisis de ne pas mettre d’audio à disposition mais encore une fois, libre à vous de chercher de votre côté.

Roger Waters – Is This The Life We Really Want

Le dernier album de Roger Waters m’a tout simplement bouleversé lors de sa sortie. Et encore aujourd’hui, les larmes ne sont pas loin lorsque j’écoute les morceaux de ce projet si particulier. Politique, engagé et terriblement pugnace, il invite à la réflexion sur ton environnement. Est-ce vraiment cette vie que nous désirons? Je vous laisse avec ma chronique complète de l’album

Wolf Alice – Visions of A Life

Très belle surprise de cette année 2017, le dernier album en date de Wolf Alice, Visions of A Life. Je vous avais déjà parlé du dernier morceau portant le même nom, qui est pour moi l’un des meilleurs titres des dix dernières années, je ne rigole pas. Visions Of A Life est un bijou qu’il faut écouter d’urgence. Porté par la chanteuse Ellie Rowsell, le quatuor punk/rock apporte la touche glamour qu’il manquait à 2017. Wolf Alice se produira dans plusieurs festivals français l’an prochain et j’en suis ravie. Foncez les voir si vous le pouvez! Mes morceaux préférés de l’album: Visions Of A Life, Beautifully Unconventional, Formidable Cool.

Comme dit précédemment, partagez aussi vos coups de coeur 2017 sur le blog ou sur mes différentes pages:

Facebook      Twitter      Instagram

On se revoit très bientôt pour de nouvelles chroniques, des interviews mais aussi des aventures inédites puisque j’ai déménagé à Londres depuis maintenant deux semaines. Que la musique soit avec vous, je vous fais de gros bisous!

Autres albums

Enter Shikari – The Spark –

Amadou & Mariam – La Confusion – Coups de coeur du mois de Septembre

Temples – Volcano – Ma chronique 

Haim – Something To Tell You – Coups de coeur du mois de Juillet 

I Prevail – Lifelines

Nine Inch Nails – Add Violence (EP)

Mac Demarco – This Old Dog

Kirin J Callinan – Bravado