On est samedi soir et je viens de me poser après une journée remplie – à base de nourriture pas du tout équilibrée, de sieste et de visionnage de championnats d’athlétisme sur France 3. Du grand cru. C’est en regardant la liste d’albums me restant à écouter pour cette semaine que je remarque une pochette qui attire mon oeil de lynx (myope et astigmate mais passons). Je lance donc Unlikely, le nouvel album du groupe de rock brésilien Far From Alaska, sorti ce vendredi 11 août, dont en voici la chronique.

Far From Alaska et son rock brésilien

Permettez-moi tout d’abord de vous présenter le groupe, que vous ne connaissez peut-être pas si vous n’écoutez pas de rock en général. Far From Alaska nous arrive de Sao Paulo. Cinq musiciens forment ce groupe haut en couleurs: Emmily Barreto au chant, Cris Botarelli au synthé, Rafael Brasil (il a bien choisi son nom) à la gratte, Edu Filgueira à la basse et Lauro Kirschà la batterie. Far From Alaska n’en est pas à son premier essai, puisqu’Unlikely est leur second album studio. Avec un EP Stereochrome et un album ModeHuman (2014), Far From Alaska se présentait déjà comme étant un groupe au rock énervé mais polissé. Je compare souvent ce groupe à Paramore qui serait subitement tombé en dépression. J’avais été convaincu par les riffs et les prises de risque, comme sur les morceaux Monochrome, Politiks ou encore Rainbows.

Agréablement surprise, je guettais un nouveau projet de leur part avec impatience. Et mes prières furent entendues, puisque le groupe s’est produit au Download Festival en juin dernier! J’ai pu entendre de nouveaux titres pour la première fois, comme le puissant Cobra, dont voici le clip réalisé par Cléver Cardoso:

Unlikely, un album bestial!

L’album contient 12 morceaux, chacun ayant pour titre un animal (sauf Pizza mais je considère cet aliment comme étant aussi important qu’un être humain donc ça fonctionne). Les illustrations réalisées pour les singles (voir gif ci-dessous) ont été dessinées par Filipe Marcus . Cobra est un single à l’image du reptile, offensif et littéralement venimeux. On se rend compte dès les premières notes que Far From Alaska prend une tournure beaucoup plus punk que précédemment. Ce sentiment se confirme avec Bear, Monkey ou encore Pig. Ici, pas de demi-mesure: les riffs marquants s’enchainent les uns après les autres. Ces instants nerveux sont contrastés par des titres plus nuancés, comme Elephant, ou Armadillo et son blues envoutant.

Far From Alaska - Unlikely album rock 2017
Far From Alaska – Unlikely album 2017

Un retour réussi pour Far From Alaska

Unlikely arrive à user de rock, de tonalités punk, de mélodies électro, de riffs country … preuve qu’être associée à un genre musical ne devrait en aucun cas freiner notre imagination. L’album tient en haleine jusqu’à la fin. Il se conclue par l’élégant Slug et le sombre Coruja. Cependant, je trouve qu’il n’est clairement pas le meilleur choix pour conclure le projet. Rien n’est parfait, et encore moins les albums! Notons une envie de se définir comme étant plus brut de décoffrage. Unlikely est un album efficace qui plairait aux amateurs d’électro rock édulcoré mais retentissant. Je n’attendais pas grand chose pour être honnête. Et bien j’ai été hyper surprise par sa qualité de production (Silvia Massy, qui a également travaillé avec Linkin Park). Un retour réussi pour Far From Alaska!

Pour les fans de: Paramore, You Me At Six.

T R A C K L I S T I N G

  1. Cobra
  2. Bear
  3. Flamingo
  4. Pig
  5. Elephant
  6. Monkey
  7. Pelican
  8. Pizza
  9. Armadillo
  10. Rhino
  11. Slug
  12. Coruja